Curry thaï au lait de coco & riz gluant maison

Pendant cette année 2020 vraiment étrange, tous confinés à la maison, nous avons réalisé notre chance de connaître de bonnes petites recettes et astuces de cuisine pour recréer un peu la magie du restaurant au quotidien. Cette recette de curry thaï accompagnée de son riz gluant traditionnel fait partie de mes plats magiques et réconfortants pour faire voyager les papilles et les cœurs, le temps d’un repas. Je trouve la plupart des produits ci-dessous en magasin bio ou au rayon « cuisine du monde » des grandes surface. Vous pouvez bien sûr adapter cette recette au fil de vos envies, des saisons, et du contenu du frigo ! N’hésitez pas à me poser vos questions en commentaire, comme d’habitude. À vous de jouer ;-)

 

Pour 6 personnes, préparation 25 min, cuisson 30 min :

Le curry : 75 cl de bouillon de légumes bio, 75 cl de lait de coco bio, 1 oignon émincé, 1 gousse d'ail hachée finement ou écrasée au presse-ail, 1 c. à café de gingembre frais râpé, quelques feuilles de basilic thaï (à défaut, du basilic classique), quelques feuilles de citron kaffir ou de combawa séchées (à défaut, un peu de laurier), huile de coco ou autre huile végétale pour la cuisson.

L’assaisonnement : 40 à 50 g de pâte de curry verte (quantité à ajuster selon les goûts et la couleur de la pâte choisie-> voir astuces plus bas), 25 ml (g) de sauce de poisson nuoc-mâm, 4 c. à café de sucre de canne complet ou de vergeoise.

La garniture (au choix selon les goûts et le contenu du frigo -> voir suggestions plus bas): 400 g de poulet coupé en petits morceaux, 300 g de légumes de saison.

Pour servir : 4 à 6 portions de riz cuit (riz thaï ou riz gluant), 1 citron vert coupé en quartiers, 1 poignée de noix de cajou hachées, feuilles de coriandre pour la fraîcheur.

 

  1. Si vous souhaitez servir ce curry thaï avec un riz gluant, reportez-vous à la fin de la recette et commencez à préparer le riz la veille pour le laisser tremper toute la nuit.
  2. Dans une grande casserole, faites fondre 1 c. à soupe d’huile de coco (ou faites chauffer une autre huile végétale de votre choix). Faites suer l’oignon émincé, l’ail haché, et le gingembre frais râpé à feu moyen pendant quelques minutes sans coloration.
  3. Lorsque l’oignon est tendre, ajoutez la pâte de curry, et laissez cuire quelques minutes de plus en remuant de temps en temps pour faire « torréfier » les épices (sans les brûler).
  4. Versez ensuite le bouillon de légumes et le lait de coco. Portez à ébullition, puis laissez mijoter à feu moyen pendant 10 min afin de faire épaissir doucement la sauce.
  5. Ajoutez les feuilles de kaffir et de basilic thaï, la sauce nuoc-mâm, et le sucre. Mélangez bien.
  6. Ajoutez ensuite les légumes cuits de votre choix (voir idées plus bas), le poulet coupé en petits morceaux (ou bien 400 g de crevettes/gambas crues décortiquées pour varier les saveurs) directement dans la sauce bien chaude, et laissez cuire quelques minutes de plus.
  7. La sauce au curry doit être crémeuse mais encore assez liquide, et le poulet doit être cuit et encore tendre. Goûtez la sauce. Si vous trouvez qu’elle manque de sel, rajoutez un peu de sauce nuoc-mâm.
  8. Servez ce curry bien chaud avec du riz thaï ou du riz gluant, des quartiers de citron vert à presser au dernier moment, des noix de cajou grillées et hachées pour le croquant, et un peu de coriandre pour la fraîcheur. À table !!

 

Astuces & suggestions :

  •  Le saviez-vous ? Choisissez la bonne pâte de curry en fonction de votre garniture :
    On utilise généralement la pâte de curry jaune pour les recettes avec du poisson,
    la pâte de curry verte pour le poulet ou les crevettes (vous pouvez d’ailleurs remplacer le poulet de cette recette par 400 g de crevettes crues ou gambas décortiquées),
    et la pâte de curry rouge pour les viandes comme le boeuf par exemple.
  • À noter que les pâtes de curry, selon leurs couleurs, sont plus ou moins pimentées. La jaune étant généralement la plus douce.
  • Idées de légumes à ajouter au curry (en respectant les produits de saison bien sûr !): pois gourmands ou mange-tout, haricots verts, tomates cerises, poivrons confits en bocal, dés de courgette ou d’aubergine cuits, pousses de bambou en boîte, pousses d’épinards, chou chinois, maïs, etc…

 


recette du RIZ GLUANT MAISON

(Le pain quotidien du thaïlandais pour saucer ! Miam miam…)

 

Pour 6 personnes, préparation 15 min, cuisson 12 min­­, repos 1 nuit : 350 g de riz gluant.

Ustensiles : 1 grande feuille de papier sulfurisé, 1 casserole munie d’un panier vapeur type couscoussier  + couvercle.

 

  1. Versez le riz dans un saladier et couvrez d’eau. Mélangez à la main pour rincer le riz. Égouttez. Répétez cette opération 3 à 4 fois, jusqu’à ce que l’eau ne soit plus trouble.
  2. Lorsque le riz est bien rincé, remettez-le à nouveau dans le saladier et couvrez d’eau (jusqu’à 2-3 cm au-dessus du riz = une phalange de pouce ;-) )
  3. Laissez reposer le riz dans l’eau toute une nuit au frigo.
  4. Le lendemain, égouttez bien le riz.
  5. Pliez une grande feuille de papier sulfurisé en accordéon/collerette, puis faites des petites entailles au ciseau afin de percer le papier de petits trous sur toute sa surface.
  6. Déposez le papier sulfurisé dans votre cuit-vapeur/insert type couscoussier, et déposez le riz à l’intérieur du papier sulfurisé.
  7. Faites cuire le riz à la vapeur et à couvert pendant 10 à 12 min. Commencez avec une eau bouillante, puis baissez à feu moyen. Mélangez & retournez le riz gluant à mi-cuisson.
  8. C’est prêt ! Dégustez ce riz gluant avec le curry bien chaud ou un autre plat asiatique en sauce.

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0